Loading...

Description des styles de vins portugais

Region de l’Alentejo

L'Alentejo (Figure nº 17) est situé au sud du Portugal. L’activité viticole dans cette région débute à partir de la date de l'occupation romaine au cours du douzième siècle, illustrée par l'existence de monuments romains liées à la production et le transport de vin, comme les Amphores. Ce sont les Romains qui ont exploité à grande échelle les vignes dans la région de l’Alentejo, le transportant les vins par bateaux, sur la rivière Guadiana. A cet endroit, ont été découvertes des jarres en terre de toutes formes et tailles, certaines pouvant contenir 2000 litres de vin, avec un poids proche de la tonne et d'une hauteur de près de deux mètres. Au prélude du VIIIe siècle, le pays connut l'invasion musulmane et l'islamisation de la péninsule ibérique. Les différentes tribus occupantes ont révélé différentes tolérances aux coutumes régionales. Les Almoravides et les Almohades ont notamment arraché toutes les vignes ou les ont soumises à de lourds impôts difficiles. La culture de la vigne s’est détériorée progressivement et même abandonnée dans certains cas.

Avec la Reconquête, après la fondation du royaume Lusitanien, la culture s’est stabilisée et les moines ont restauré de nombreux vignobles. Au XVIe siècle, la vigne prospéra comme jamais dans l'Alentejo, donnant naissance à des vins illustres et des plus appréciés de Évora comme le Pêra-Manca, ou les vins blancs de Beja et "palhetes" de Alvito, Viana et Vila de Frades.
La première crise a été provoquée par la guerre d'Indépendance. Dans le milieu du XVIIe siècle, les vins de l'Alentejo ont acquis une plus grande notoriété et prestige au Portugal. Du temps du traité de Methuen, la surface viticole s’étendait sur plus de 100.000 ha.

Toutefois, en raison de la paix entre la France et l'Angleterre et de l'oubli de ce traité par les marchands anglais, une nouvelle crise est survenue. Le Marquis de Pombal, en raison de ses intérêts dans le Douro, ordonna d’arracher toutes les vignes de l’Alentejo. Au milieu du XIXe siècle, il y eut plusieurs tentatives pour les récupérer. La région de l'Alentejo a subi une transformation importante au cours des 50 dernières années, passant d'une viticulture traditionnelle et peu efficace, à une viticulture moderne et hautement modernisé, bien visible dans les caves de la région. Pendant les années 70 et 80 l'Alentejo a commencé une phase de modernisation avec l'introduction de changements dans les vignes et les cépages plantés, ce qui en fait une région productrice de vins à des prix très compétitifs.


Entre autres mesures, a été construite en 1885, la première Cave Sociale du Portugal à Viana do Alentejo. « Avec la création de la PROVA (Projet de Viticulture de l’Alentejo) en 1977, les conditions techniques ont été créés pour la mise en place d'un statut de qualité dans l'Alentejo, renforcée par l’ATEVA (Association technique des Vignerons de l'Alentejo), fondée en 1983, et le CVR (Commission Régionale des Vins de l’Alentejo) en 1989.

« Section Précédente Section Suivante »