Loading...

Alentejo

Adega et Lagar Cartuxa

L'histoire de la Fondation accompagne l'histoire politique, économique et sociale du pays. Mais aussi son parcours et ses actions ont contribué à l'histoire de nombreuses personnes et institutions, mais aussi à générer des projets et événements qui ont marqué la vie de la région et du pays. Une vision institutionnelle claire, fidèle à sa mission, a transformé le profit économique en bénéfice social, et une gestion novatrice et déterminée a permis d’atteindre et de consolider une stabilité économique et financière, fondement de son autosuffisance. Le secteur de production de la Fondation Eugénio de Almeida, notamment le secteur viticole – qui depuis le XIX siècle fait partie de la tradition productive de la Maison Agricole Eugenio de Almeida - est sans aucun doute un succès, ce qui permet à la Fondation de générer des ressources nécessaires à sa mission. Avec des marques œnologiques qui sont aujourd’hui emblématiques, le projet viticole de la Fondation Eugenio de Almeida est un patrimoine actif de la ville et de la région et une référence sur le marché national.

On peut mettre en évidence, comme projet de l’Institution, la viticulture et l'oléiculture activités àpartir desquelles résultent les vins produits dans la Maison Cartuxa - Vinea Cartuxa, EA, Foral de Évora, Cartuxa, Cartuxa Reserva, Scala Coeli, Scala Coeli Reserva e Pêra-Manca - et les huiles d’olives produites dans le Lagar Cartuxa - Álamos, EA e Cartuxa.

L'ensemble des vignes sont plantées dans la région de l'Alentejo précisément dans la sous-région d'Evora, dans laquelle on procède à une viticulture durable respectant la biodiversité, avec quelques vignes déjà certifiées biologiques et d'autres en cours de certification. Dans ces vignes sont cultivées plusieurs cépages portugais préservant le «trésor ampélographique» national, mais aussi certains cépages étrangers afin d'accroître l'offre des vins. Les raisins sont vinifiés au sein de la moderne et sophistiquée Adega Cartuxa - Monte Pinheiros - propriété qui était autrefois le siège agricole de la Fondation Eugénio de Almeida. La Adega Cartuxa – Quinta Valbom, ancien poste jésuite, où déjà en 1776 fonctionnait un important Pressoir à vin, est, depuis 2007, le centre de stockage et vieillissement des vins et siège de l'Œnotourisme de Cartuxa.

L’Adega Cartuxa, Monte de Pinheiros, est l'une des Caves les plus modernes au monde, construit pour maximiser l'utilisation de la force gravitationnelle dans toutes les opérations effectuées au cours du processus de vinification. Ce fut la première Cave du Portugal à posséder la plus avancée et rigoureuse méthode de sélection optique numérique sur toutes les lignes de réception des raisins, avec une capacité de refroidissement de l'ensemble des raisins reçus et des vins produits, un laboratoire entièrement équipé pour l'analyse du vin et une ligne d'embouteillage entièrement automatisé et prête à embouteiller près de quatre millions de bouteilles résultant de la production annuelle et qui demeure conforme aux meilleures pratiques œnologiques.

La réalisation des assemblages est une opération très difficile et décisive pour déterminer la qualité des vins qui seront produits. La combinaison des cépages typiques portugais est un « art » que peu d’œnologues savent maîtriser comme les Portugais. Il s’agit d’une excellente valeur ajoutée de l'équipe d’œnologie de l’Adega Cartuxa. C’est donc une référence pour l’équipe de professionnels qui travaillent quotidiennement pour produire les meilleurs vins. L’équipe est constituée de 30 personnes sous la supervision de l'ingénieur Pedro Baptista. De toutes les équipes de travail dont j’ai fait partie, celle-ci a été celle qui m'a le plus surpris par la notion de travail d'équipe, de professionnalisme, d'innovation et de réponse efficace face aux défis. La dynamique et l'engagement de l’équipe est probablement le principal pilier de la structure de l’Adega Cartuxa. Il s’agit d’une Cave du présent, prête pour l'avenir, accompagnant le saut qualitatif de la région de l'Alentejo.

Le Lagar Cartuxa est un autre exemple mondial d’activité agricole, qui respecte l'environnement naturel et le Terroir dans lequel il se situe. Cela est dû à la non-production de margine (effluents issus de l'extraction de l'huile d'olive), à l'automatisation complète du processus agro-industriel de production d’huile d’olive, et aux certifications de qualité associées à la production d’huile d'olive Extra Vierge, et Vierge de haute qualité.

Actuellement, la surface d'exploitation des oliveraies de la Fondation Eugénio de Almeida est de 215 ha, sur lesquels sont plantés plusieurs variétés d'oliviers typiques du Portugal, tels que la Galega, Cobrançosa, Cordovil e Verdeal. Ces variétés sont séparées lors de la récolte et de la transformation jusqu’à l’élaboration de l’huile d’olive. Avant l'embouteillage, l'équipe de professionnels de Lagar Cartuxa effectue les assemblages de différentes variétés, marques Álamos, EA e Cartuxa.

Ce projet de production d’huile d’olive Extra Vierge de la Fondation Eugénio de Almeida a rencontré un énorme succès, avec de bonnes prévisions de croissance pour l’avenir.

Les vins et huiles d'olive commercialisées par Cartuxa sont le résultat de ce projet agro-industriel que la Fondation Eugénio de Almeida développe depuis 52 ans. Il constitue également un exemple, au niveau national, de valorisation des produits portugais pour leur histoire et leur valeur qualitative. Cartuxa présente une situation équilibrée au niveau des ventes nationales et internationales, positionnée sur environ 17 marchés internationaux sur 4 continents.

La tendance pour l'avenir sera de maintenir cet équilibre, et d’augmenter la reconnaissance nationale et internationale de la marque, en mettant davantage l'accent sur les produits portugais de qualité supérieure et sur la création d’une image de valeur associée à la marque.

Comme j’ai déjà eu l'occasion de le souligner, la mission de la Fondation Eugénio de Almeida est le développement de la région d’Évora, en cherchant, au niveau de son activité productive, de miser sur son histoire viticole et la qualité des produits qu’elle élabore et vend dans de nombreux pays.

Compte tenu de cette réalité, je reconnais à la Fondation Eugénio de Almeida un travail remarquable dans la commercialisation de ses vins et ses huiles d'olive au niveau international, sans pour autant négliger le marché et le consommateur national.

Je me souviens que durant mon enfance lors de célébrations en famille, mon grand-père ouvrait toujours une bouteille de vin de Cartuxa, comme marque d'un vin de haute qualité qui viendrait agrémenter ce moment en famille.

« Section Précédente Section Suivante »