Loading...

Ce qu’il reste à faire

Certifications

L'acte de certification né de la nécessité d’attester un fait, affirmant sa véracité, sa qualité et sa crédibilité par des normes et des politiques légales autorités de certification. L'importance et la valeur de la certification doivent être considérées par le producteur et le consommateur comme un avantage. En effet, il indique que les produits, process, systèmes ou services sont en conformité avec les règlements et les normes nationales ou internationales. Au regard de la nécessité de certifier les techniques utilisées, les cépages, les régions, la philosophie de production, les concepts ou d'autres aspects inhérents au vin, leur donnant ainsi une légitimité, n’importe où dans le monde, j’ai choisi de lister les certifications qui peuvent valoriser le produit final.

J’ai déjà fait référence, ci-dessus, à l'Appellation d'Origine Contrôlée (Denominação de Origem Controlada ou DOC), certification qui garantit l'origine et la qualité du vin. L'obtention de cette certification est attribuée par les différentes commissions régionales viticoles qui contrôlent un territoire géographique déterminé suivant des facteurs tels que : la provenance des raisins, le type de sol, les cépages utilisés, les pratiques culturelles, les méthodes de vinification, la teneur minimale en alcool naturel, le rendement par hectare, les pratiques œnologiques admises, ou les analyses physico-chimique ou organoleptique. Mais cette certification signifie également une protection de la culture de chaque région, car elle permet de préserver la plantation des cépages en fonction du terroir de la région et de respecter les méthodes traditionnelles de vinification.

La certification de production biologique des vins est légiférée au niveau européen vérifiant que les objectifs et principes communs à tous les pays soient respectés, et que la production soit effectuée selon des normes de production strictes. Cette certification est soumise aux entités locales de chaque région et aux commissions régionales viticoles. C’est un processus qui vise à certifier la production de vins de haute qualité, aux pratiques de cultures durables qui garantissent l'équilibre de l'écosystème. L'utilisation de méthodes préventives et de cultures de composés naturels augmente la qualité du sol et celle de la vigne, et par conséquent du produit final. Cette certification empêche l'utilisation d'agents chimiques de synthèse, tels que les engrais ou fertilisants, durant l'ensemble du processus d’élaboration de vin, tout comme l’usage d'agents génétiquement modifiés. Elle constitue ainsi une contribution importante à l'amélioration de la viabilité de la production, donnant simultanément une réponse de la sécurité alimentaire et de préférence pour des produits de qualité, aux consommateurs avec des préoccupations environnementales.

La certification des vins en biodynamie est sous la responsabilité exclusive de Dementer, une société qui doit superviser et certifier tous les produits. La biodynamique est basée sur les théories et les concepts de la médecine anthroposophique de Rudolf Steiner (1924). Les fondements de la biodynamique visent à respecter les différentes forces de l'univers, promouvant la biodiversité dans leurs cultures, l'équilibre durable de l’environnement et le terroir par la non-utilisation d'agents physico-chimiques artificiels. Comme d'autres pratiques, la culture biodynamique favorise l'équilibre de l'écosystème avec une attention particulière au calendrier astrologique biodynamique et l'utilisation de composés spécifiques maintenant une préoccupation constante pour préserver l'équilibre.

L'importance que la société attache aux certifications de durabilité, est de plus en plus grande. Ces pratiques prennent en compte une responsabilité environnementale, sociale et économique qui combinées, renforcent la qualité de vie. La certification de la durabilité la plus connue est le commerce équitable, qui vise à rapprocher le consommateur de la responsabilité sociale du producteur et assurer la qualité de vie des professionnels. A noter également le certificat écologique appelé "empreinte carbone", qui mesure la quantité de dioxyde de carbone produit par jour et la façon dont ces émissions de gaz influent sur l'environnement. L'étude de l'impact écologique est intéressant dans une perspective globale de durabilité pour définir des stratégies ou des pratiques de cultures futures, de réduction de la production de gaz à effet de serre, dans le but ultime de réduire la production de dioxyde de carbone à zéro.

Les certifications de qualité alimentaires comme le HACCP (Analyse des dangers - points critiques pour leur maîtrise) et ISO ont à la base une approche préventive, afin d'éviter les risques qui pourraient nuire aux consommateurs en éliminant ou en réduisant les risques, dans le but de s'assurer qu'il ne soit pas mis à disposition des consommateurs des aliments nocifs. Ce type de certification permet de garantir aux consommateurs que les produits certifiés dans ces normes ont été élaborées en respectant les différentes exigences de qualité alimentaire. La sécurité alimentaire que régulent ces certifications sont faites avec le contrôle efficace de l'hygiène des produits alimentaires afin de garantir aux consommateurs que le produit qu'ils achètent est sain et qu’il ne nuira pas à la santé.

Une certification encore inconnue au Portugal est celle de la «viticulture héroïque », elle résulte des caractéristiques particulières que la production nécessite, à savoir les conditions de travail difficiles dans le vignoble. Cette certification internationale est l'exclusivité du Centro di Ricerca, Studi, Salvaguardia, Coordinamento e Valorizzazione per la Viticoltura Montana (CERVIM) et certifie que les vins proviennent des vignobles avec une pente supérieure à 30%, à plus de 500 m d’altitude, ou plantées en terrasses difficiles d'accès qui exigent un effort extraordinaire de la part des viticulteurs. Ce travail héroïque augmente le terroir de la région et la valeur des vins de ces régions. Au Portugal, les exemples les plus courants se situent dans la région du Douro, Açores et Madère.

Il existe, évidemment, beaucoup d'autres certifications en plus de celles mentionnées ici, mais celles que j'ai abordé représentent, à mon avis, celles qui contribuent le mieux à une stratégie de valorisation du terroir portugais.

Bien que le processus d'identification de ce qui doit être certifiée par le producteur ou l’acteur commercial est difficile, la certification est un outil stratégique dans les plans de vente et de communication d'une entreprise, c’est pourquoi elle doit être prise en compte. Aussi, les consommateurs devraient être informés des normes rigoureuses inhérentes à la certification afin d’être en mesure de reconnaître la philosophie de production dont le vin a fait l'objet et sa valeur intrinsèque.

Dans une logique de mise en valeur du terroir portugais, je crois qu'il y a beaucoup de choses à améliorer au niveau des certifications pour obtenir une reconnaissance nationale et internationale, que ce soit en mettant en avant ces producteurs « héros » en démocratisant la certification biologique de certains vins, en travaillant avec des cépages uniques ou en utilisant des pratiques durables.

« Section Précédente Chapitre Suivant »